Site officiel de l'Office du Tourisme

Contacter

Accueil /// L’Office de Tourisme /// Je me régale /// Animations culinaires /// Fête de la Fraise

  • Galettes épaisses, palets de Pont-Aven
  • Kouignettes de Maison Larnicol
  • Trifle breton au fraises
  • ingrédients pour galettes
  • Chocolaterie de Pont-Aven
  • Galettes épaisses, palets de Pont-Aven
  • Kouignettes de Maison Larnicol
  • Trifle breton au fraises
  • ingrédients pour galettes
  • Chocolaterie de Pont-Aven

Fête de la Fraise

Un rendez-vous incontournable chaque 2ème dimanche de juin, pour admirer les chars réalisés dans les villages, les costumes traditionnels portés à cette occasion, assister à la Danse des Mille… et goûter aux fraises faisant la renommée de Plougastel.
La fraise est le fruit des fraisiers (Fragaria), plantes herbacées de la famille des Rosaceae. Ce fruit est botaniquement parlant un faux-fruit puisqu’il s’agit en réalité d’un réceptacle charnu.

L’espèce la plus consommée dans le monde est issue de l’espèce hybride Fragaria ananassa. C’est généralement de cette espèce qu’il sera question sauf mention contraire.

Quelques fruits d’autres espèces sans rapport avec Fragaria, et par analogie de forme, portent le nom vernaculaire de fraise.

La fraise se développe sur un fraisier. Elle est formée par l’ensemble du réceptacle charnu de la fleur. Elle a une couleur rouge ou jaune blanchâtre selon les variétés, et une forme ovoïde oblongue plus ou moins arrondie.

Au sens botanique du terme, les « vrais » fruits sont en fait les akènes, ces petits grains secs (communément appelés à tort pépins alors que ce dernier terme ne devrait désigner que leur minuscule graine centrale) disposés régulièrement dans des alvéoles plus ou moins profondes sur la fraise, de couleur verte à brune, et renfermant chacun soit un ovule (non fécondé) soit une graine (qui porte alors un germe lorsque la fraise arrive à maturité).

Le corps charnu de la fraise étant formé par le réceptacle floral (induvie hypertrophié sous l’effet des auxines) est ce que l’on consomme avec ou sans les akènes (l’épépinage des fraises consiste à ôter ces fruits secs du reste de la chair pulpeuse pour la préparation de gelées). Ce sont les akènes qui produisent une hormone permettant au faux-fruit de grossir.

Le poids de la fraise et des akènes est lié au cultivar considéré, mais aussi au mode de pollinisation : la pollinisation croisée produit des fraises et des akènes plus grosses que l’autofécondation.

Les fraises pollinisées par les abeilles pèsent, en moyenne, plus que celles l’ayant été grâce au vent ou que celles ayant été auto-pollinisées et sont, aussi, plus fermes.

fraise de Plougastel

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page

Office de Tourisme

3 rue des meunières
Ouvert du lundi au samedi
02 98 06 04 70