Site officiel de la Mairie

Contacter

Accueil /// La Mairie /// Cadre de vie /// Jumelages /// Hiva Oa

  • Vue sur le port de Pont-Aven depuis la colline St Guénolé
  • Vue sur Pont-Aven depuis le bois d’amour
  • Pont-Aven Chaos du Bois d’Amour en automne
  • Pont-Aven petite roue du moulin du Grand Poulguin
  • Vue sur le port de Pont-Aven depuis la colline St Guénolé
  • Vue sur Pont-Aven depuis le bois d’amour
  • Pont-Aven Chaos du Bois d’Amour en automne
  • Pont-Aven petite roue du moulin du Grand Poulguin

Hiva Oa

Hiva Oa, Iles Marquises

… un peu du paradis sur terre
En 1895, Gauguin, l’Indien, le sauvage comme il se définit, quitte définitivement la France métropolitaine pour s’installer à Tahiti.

L’histoire commune entre Pont-Aven et Hiva Oa commence à la mort de Gauguin le 8 mai 1903 à Atuona.
En effet l’artiste dont le parcours est une perpétuelle quête de terres non encore piétinées par la civilisation initie sa recherche à Pont-Aven et au Pouldu où il fait cinq séjours qui sont le creuset de la révolution picturale du synthétisme qui mêle rêve et réalité : « l’Ecole de Pont-Aven ».
Après quelques incursions à la Martinique et à Tahiti, il repart définitivement en Polynésie, séjourne cinq ans à Tahiti puis s’installe à Hiva Oa en 1901 où il meurt deux ans plus tard.
A l’occasion du centenaire de son décès, la municipalité d’Hiva Oa désire organiser de grandes festivités et inaugurer un centre culturel d’exposition d’échanges et de souvenirs. Aussi une délégation de marquisiens se rend en août 2002 à Pont-Aven et participe à la fête des Fleurs d’ajonc. Les maires, Monsieur RAUZY et Madame BISEAU jettent les bases d’une coopération culturelle et Monsieur RAUZY invite officiellement les pontavénistes à participer aux fêtes du centenaire en 2003 à Hiva Oa.

Commémoration du centième anniversaire
de la mort de Paul Gauguin à Hiva Oa

Du 8 au 10 mai 2003 une délégation d’une trentaine de pontavénistes (des élus, des artistes peintres, des acteurs de la vie locale) se rendent à Tahiti puis à Hiva Oa où durant trois jours ils participent aux cérémonies civiles et religieuses du centenaire et du « jumelage entre Pont-Aven et Hiva Oa ».
Hiva Oa inaugure son centre culturel et ouvre son espace Gauguin, centre d’interprétation dédié à la mémoire de l’Artiste et vise aussi pour projet d’accueillir des artistes contemporains occidentaux dans une résidence appelée « l’Atelier des tropiques ».
Dès lors des projets d’échanges d’artistes vont pouvoir être lancés, des liens ayant été créés avec l’école américaine PSCA sise à Pont-Aven.

Les résidences d’artistes

Grâce à la détermination de Ann STOUVENEL chargée des résidences à Pont-Aven et Caroline BOYLE-TURNER, qui presque chaque année se rend à Hiva Oa, les résidences peuvent prendre tournure. En octobre 2005 la convention d’échanges est signée sur place par Madame le Maire avec Monsieur RAUZY.
Des projets se réalisent avec Frank Olivier MARTIN, Thomas TRONEL-GAUTHIER, Agnès BOCHET et Jean Marc ROTH. Sur place Madame Josette GARONNE assure l’accueil et le suivi.
Aujourd’hui pour concrétiser ces échanges et en garder une trace, la commune crée un jardin marquisien en forme de tatouage, au square Exelmans, avec pour maître d’œuvre Agnès BOCHET et réalisateur Alain LIGEOUR et le service des espaces verts de la commune.

Présentation de l’île

Hiva Oa, vignetteTerre de Paul Gauguin et de Jacques Brel, Hiva Oa est fascinante dans le relief qu’elle offre. Ici pas d’atoll, pas de barrière de corail pour la protéger des assauts de l’océan pacifique. Mais des plages de sable noir. 320 km de montagnes luxuriantes tranchées de magnifiques vallées où galopent des chevaux sauvages. Des pistes de montagnes qui vous mènent vers les plus ensembles archéologiques polynésiens où veillent les plus grands tiki de la Polynésie.

Site de pèlerinage pour revenir sur les pas de Gauguin et se recueillir su sa tombe et celle du chanteur Jacques Brel. Inhumés dans le vieux cimetière marin de Atuona, non loin l’un de l’autre, ils profitent encore du calme des lieux et de la vue exceptionnelle sur la baie.

Un espace Paul Gauguin, lieu de création artistique et d’échanges culturels, présente une exposition des œuvres du peintre de même que la reconstitution de la Maison du Jouir où vécut le peintre. L’avion « Jojo » de Jacques Brel n’est pas loin, prêt à s’envoler.

Tout comme à Pont-Aven, des ateliers résidences accueillent des artistes pour une « retraite » studieuse.

L’île est aussi un vivier d’artistes, qu’il s’agisse de sculpture, de confection de tapa, de tatouages ou de chants et danses traditionnels.

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page

Mairie de Pont-Aven

29 rue Louis Lomenech
Pont-Aven
02 98 06 00 35