Histoire & Patrimoine

Accueil /// Histoire & Patrimoine /// Personnages célèbres /// Bonnes Hôtesses /// Julia Correlleau

  • Costumes du pays de l’Aven
  • Costumes du pays de l’Aven

Julia Correlleau

Portrait de Julia Correlleau

L’hôtel de la Poste fut le nouveau foyer artistique de l’après grande guerre, dans les années 1920 à 1940. Relais de la grande époque fin de siècle, il accueillit artistes et écrivains qui formèrent "l’autre génération" à Pont-Aven (Asselin, Vaillant, Mac Orlan, Vlaminck...).

La mère de Julia, Françoise Le Grand de la ferme de Kerjoa avait épousé François Louédec qui possédait une cidrerie. Avec ses sœurs, elles ouvrirent un restaurant hôtel, rue du Gac à Pont-Aven (26 rue du général de Gaulle). Le bâtiment, mitoyen avec l’ancienne poste, en tira son nom, Hôtel de la Poste. Julia épousa Ernest Correlleau, étudiant en droit et fils de notaire à Pont-Aven. Ernest, qui avait grandi parmi les peintres à l’hôtel de Julia Guillou, devenu peintre à son tour, fréquentait les artistes qui séjournaient à Pont-Aven et aux alentours. Julia se retrouva donc dans un cercle d’artistes. Sa cuisine remarquable, son accueil chaleureux agrandirent encore le cercle. Le livre d’or des années 1930 nous montre dans quel bain artistique, Nicole, sa fille qui prendra la suite dans les années 1950, baigna dès sa naissance en 1923. La réputation de la maison s’étendit et les artistes de plus en plus nombreux.

Laissons conter Pierre-Eugène Clairin son arrivée à Pont-Aven : « Pilote à l’escadrille 219 pendant la guerre, nous avions comme dessinateur Fernand Marin, peintre vendéen, ami de Moret, qui habitait un atelier au quai de Pont-Aven. C’est lui qui me fit choisir Pont-Aven, lieu de ma démobilisation en 1919. Par lui aussi, ami de Maître Correlleau, je connus Ernest Correlleau retour de captivité. Une amitié réciproque naquit de suite et nous nous installâmes aussitôt dans les ateliers de Lezaven (ancien atelier de Gauguin) ». Monsieur Clairin vint aussi dans le Finistère pour y rencontrer Sérusier, son ancien maître, à Châteauneuf-du-Faou. Grand ami du couple Correlleau, il devint le parrain de Nicole.

L’Hôtel de la Poste a attiré de grands noms de la musique, chanson, cinéma, littérature, photographie : Clairin, Asselin, Vaillant, Mac Orlan, Vlaminck, Jourdan, Fernand Jobert, les frères Lachaud (l’architecte et le peintre), Yves Mirande, Paul Fort, Mac Orlan, Max Jacob, Alan Stivell, Gilles Servat, Glenmor, Huart et Xavier Grall …

Adapté de l’article MA Daoudal – bulletin municipal n°9 – 1er trimestre 1998

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page