Histoire & Patrimoine

Accueil /// Histoire & Patrimoine /// Histoire /// L’arrivée de peintres /// Les Impressionnistes

  • Vue générale prise du bois d’amour - noir et blanc
  • Vue sur Pont-Aven depuis le bois d’amour
  • Vue générale prise du bois d’amour - noir et blanc
  • Vue sur Pont-Aven depuis le bois d’amour

Les Impressionnistes

Seconde génération, les impressionnistes dits les Révolutionnaires

L’apparition du tube en étain est une innovation déterminante qui permet le transport de couleurs hors de l’atelier. Elle donne naissance à la peinture en plein, dite « sur le motif ». Avant 1840, les artistes peintres éprouvent des difficultés à conserver leurs couleurs. En effet, celles-ci sont conditionnées dans des vessies de procs fermées par un lien. La méthode est empirique et deux industriels, fabricants de couleurs, Alphonse et Jules Lefranc se penchent sur le problème. En 1840, ils commercialisent un tube en plomb et en étain fermé par un bouchon en liège.

Ainsi fuyant l’atmosphère urbaine, la révolution industrielle, les impressionnistes quittent Paris pour les bords de l’Oise. Les plus aventureux, tentés par le dépaysement, découvrent la Bretagne dès la moitié du XIXème et en consacrent rapidement la réputation exotique à travers toute la France.

Les multiples pensions, et même les particuliers, ouvrent leurs portes et hébergent ces artistes qui n’ont pas toujours le sou … La plus célèbre d’entre elles est la pension Gloanec qu’ouvrit Marie-Jeanne Gloanec en 1860. Les artistes, hier tant critiqués, aujourd’hui adulés, y ont séjournés pour la plupart.

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page