Histoire & Patrimoine

Accueil /// Histoire & Patrimoine /// Histoire /// Un blason, une devise /// Origine de la commune

Origine de la commune

D’abord, au fond de la profonde ria qui mène les eaux de l’Aven vers l’océan, il y avait un gué que les populations primitives empruntèrent. Un pont lui succéda lorsque les Romains établirent un réseau de voies de communication à travers l’Armorique. Tout était en place pour l’établissement sur les deux rives d’un petit groupe humain bénéficiant de ce lieu de passages et d’échanges au point de jonction de la route et d’un port primitif à marée, bien à l’abri …

La commune de Pont-Aven a été créée en 1790, avec environ 180 hectares par prélèvement sur la paroisse de Riec (rive gauche) et sur la paroisse de Nizon (rive droite). La paroisse de Riec, considérée comme bretonne primitive, doit son nom à Rioc, compagnon de Guénolé, fondateur de l’Abbaye de Landévennec (V-VIéme siècle). La paroisse de Nizon, au contraire, est de fondation plus récente (après le XIIéme siècle) et a été détachée de Névez et Trégunc.

En 1800, la commune comptait 720 habitants.
La paroisse est née en septembre 1805, le cimetière en 1839 ; les corps continuant d’être inhumés à Nizon, la paroisse-mère.

Les communes de Pont-Aven et Nizon ont fusionné en 1954 pour n’en former qu’une : Pont-Aven.

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page