Histoire & Patrimoine

Accueil /// Histoire & Patrimoine /// Patrimoine /// Trésors cachés /// Rustéphan

  • Vue du port de Pont-Aven en aval
  • Vannes de moulin à Pont-Aven
  • Promenade Xavier Grall
  • Vue du port de Pont-Aven en aval
  • Vannes de moulin à Pont-Aven
  • Promenade Xavier Grall

Rustéphan

JPEG - 244.9 ko
Ruines de Rustephan - escalier à vis

Construit aux XVè et XVIè siècles pour Jean du Fou, chambellan de Louis XI, ce château, dont il ne subsiste qu’une tourelle est aujourd’hui à l’abandon et le site fermé au public. D’après la tradition, un château primitif aurait été édifié sur les terres du fils d’un duc de Bretagne nommé Etienne, comte de Penthièvre et seigneur de Nizon mort en 1137. Rustéphan signifie Terre d’Etienne en breton. Théodore Hersart De la Villemarqué y situe la légende de Geneviève ou Jénovéfa, un des chants de son Barzaz Breiz.

Emile Bernard découvrit les ruines en 1889 et en réalisa un tableau (musée du Prieuré).

Les légendes du château, la légende de Jénovéfa Rustéphan

Les récits populaires évoquent aussi la sinistre figure d’un vieux prêtre chauve, « aux yeux étincelants », ce qui fait fuir les danseurs attardés sur le tertre du château.

Ou encore, « une bière couverte d’un drap mortuaire » et éclairée de « quatre cierges blancs » qui se dresse à minuit dans la grand’ salle.

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Partager la page